• Alain Bashung

    "Gaby oh Gaby"

      

    J'fais mon footing au milieu des algues et des coraux
    Et j'fais mes pompes sur les restes d'un vieux cargo
    J'dis bonjour... Faut bien que je me mouille
    C'est ma dernière surprise-party, je m'écrase le nez au hublot
    J'ai mon contrat de confiance l'encéphalo qu'il faut
    J'ai qu'du bol, j'en vois un qui rigole

    Gaby, oh Gaby, tu devrais pas m'laisser la nuit
    J'peux pas dormir, j'fais qu'des conneries
    Gaby, oh Gaby, tu veux qu'j'te chante la mer
    Le long, le long, long des golfes
    Pas très clairs

    En r'gardant les résultats d'son check-up
    Un requin qui fumait plus à rallumé son clope
    Ca fait frémir, faut savoir dire stop
    Tu sais, tu sais c'est comme ce type qui voudrait que j'me soigne
    Et qu'abandonne son cleps au mois d'août en Espagne
    J'sens comme un vide, remets-moi Johnny Kidd

    Gaby, oh Gaby, tu devrais pas m'laisser la nuit
    J'peux pas dormir, j'fais qu'des conneries
    Gaby, oh Gaby, tu veux qu'j'te chante la mer
    Le long, le long, long des golfes
    Pas très clairs

    Gaby j't'ai déjà dit qu't'es bien plus belle que Mauricette
    T'es belle comme un pétard qu'attend plus qu'une allumette
    Ca fait craquer, au feu les pompiers
    Aujourd'hui c'est Vendredi et j'aimerais bien qu'on m'aime
    J'sens qu'j'vais encore finir chez Wanda et ses sirènes
    Et ses sirènes

    Gaby, oh Gaby, tu devrais pas m'laisser la nuit
    J'peux pas dormir, j'fais qu'des conneries
    Gaby, oh Gaby, tu veux qu'j'te chante la mer
    Le long, le long, long des golfes
    Pas très clairs

    Alors à quoi ça sert la frite si t'as pas les moules
    Ca sert à quoi 'cochonnet si t'as pas les boules


  • Commentaires

    1
    Mardi 29 Janvier 2013 à 21:14
    LADY MARIANNE11

    j'aime bien sa voix particulière !!
    de belles chansons !!
    bonne soirée- !!

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :