• Axel Bauer

    "Cargo"

    Trente-cinq jours sans voir la terre
    Pull rayé, mal rasé
    On vient de débarquer (cargo de suie)
    Trente-cinq jours de galère
    Et deux nuits pour se vider
    (la nuit, te suis, change de port, cargo de nuit)
    J'avance sur ce quai humide
    La sueur brûle comme l'acide
    L'enfer va commencer (cargo de nuit)
    Bière chaude et narguilé
    Chez Mario, tout oublier (la nuit te nuit, change de port)
    Mais cette machine dans ma tête
    Machine sourde et tempête
    Mais cette machine dans ma tête
    Leitmotiv, nuit secrète
    Tatoue mon âme à mon dégoût
    (Cargo de nuit)
    Lanterne rouge : je guette l'entrée
    L'alcool est mon allié
    L'amour, il faut payer (cargo d'ennui)
    Virée grasse, elle m'entraîne
    Vers l'angoisse et la rengaine
    (la nuit, d'ennui, change de port)
    Da da da daya da da da daya...
    {instrumental}
    Mais cette machine dans ma tête
    Machine sourde et tempête
    Mais cette machine dans ma tête
    Leitmotiv, nuit secrète
    Tatoue mon âme à mon dégoût
    J'ai voulu tout chaviré
    Mon espoir s'est échoué
    J'en ai marre de ramer
    La détresse polluée
    L'océan de mes pensées
    Et cette machine dans ma tête
    Machine sourde et tempête
    Et cette machine dans ma tête
    Leitmotiv, nuit secrète
    Tatoue mon âme à mon dégoût
    Da da da daya da da da daya...
    (cargo de nuit, la nuit, cargo de nuit...)


  • Commentaires

    1
    Mardi 4 Septembre 2012 à 09:24

    J'aimais moyennement.
    Bisous et bon mardi 

    2
    estrelita Profil de estrelita
    Mardi 4 Septembre 2012 à 10:16

    bon mardi bisous

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :